Cellulite

 

Ah cette fameuse peau d’orange détestée à l’unanimité ! Celle qui nous rend la fesse et la cuisse complexées.

Je ne sais pas si c’est une consolation ou une dramatique nouvelle, mais sachez que cette mise en relief cutanée ne fait pas beaucoup de discrimination. En effet, c’est 95% des femmes qui l’observerons en se regardant de dos dans le miroir (et même de face). Donc, même les personnes minces y ont droit. Vous serez peut-être encore plus étonnés d’apprendre que les hommes aussi peuvent en transporter. Oui oui ! sauf qu’eux, ce sera à des endroits différents, mais surtout ils ont bien souvent du poil pour le cacher.

Qu’est-ce que c’est au juste? À part d’être un irritant émotionnel, si on y va de façon générale, sans embarquer dans les différents de toutes sortes, l’histoire commence par la présence de toxines. Des toxines, nous en ingérons, en respirons et en fabriquons. Le corps est muni d’un complexe système d’élimination basé principalement sur la circulation des liquides qui peut nous en débarrasser.

Lorsque, pour une raison quelconque, la circulation est moins efficace, ces déchets demeurent en place. Quand le plan A ne fonctionne pas, ça nous prend un plan B.
que fait-on dans la vraie vie lorsqu’on ne peut pas éliminer un méchant? Réponse : on l’emprisonne!
Et bien c’est ce que le corps fait lui aussi. Une toxine c’est nuisible. Alors à défaut de s’en débarrasser, mais de s’en protéger tout de même, le corps fabrique du tissu fibreux autour des toxines afin de les emprisonner et ainsi les rendre hors de danger de nuire.

Cependant, le plan B n’est pas aussi parfait que le plan A. Le tissu fibreux, qui a l’apparence d’un treillis, adhère aux plans musculaires et à la peau, ce qui crée l’apparence capitonnée. Mais ce n’est pas tout. En fait, c’est le début d’un cercle vicieux, car cette toile d’araignée nuit à la circulation. Donc, plus de toxines s’y accumulent. Ce qui amène le corps à fabriquer davantage de tissu fibreux. Et ainsi de suite!

Mais il y a une bonne nouvelle après cette dramatique histoire. Il existe une solution.

Bien sûr, vous pouvez vous faire pousser ou greffer du poil de cuisse pour la dissimuler comme les hommes. Sinon, le meilleur remède pour s’en sortir c’est les mains de votre massothérapeute spécialement formé. Avec ses mains musclées (et un tout petit peu sadique), il réussit à défaire ces adhérences et à favoriser l’élimination des toxines. Il renverse le cercle vicieux. Aucune des machines inventées à ce jour ne peut égaler l’efficacité des mains de votre thérapeute. Les résultats sont réels, visibles et rapides.

Si vous mourrez d’envie de reporter ce petit short que vous aimiez tant, mais avez délaissé, contactez-nous!

2017-10-06T13:53:39+00:00 octobre 2nd, 2017|Massothérapie|0 Comments